Air France – L’ailleurs rêvé

Air France est à l’origine de la plus belle collection d’affiches du monde. Bernard Villemot, qui a marqué et renouvelé le genre dans l’après-guerre, vante ici tous les charmes de la médina arabe dans l’une de ses compositions les plus géométriques. C’est dans une atmosphère bleue – la couleur est utilisée en fond perdu – que Bernard Villemot fait émerger la médina arabe qui symbolise à elle seule les destinations du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie. Cette lithographie entre en résonnance avec le triptyque marocain de Matisse, premier inspirateur de Villemot, réalisé en 1912-1913. Dans l’œuvre du maître féru de motifs orientaux et d’art islamique, la couleur céleste et balnéaire est souveraine. Il se pourrait d’ailleurs que Villemot ait voulu représenter à son tour Tanger, reprenant les motifs du minaret et de la porte du grand souk qui apparaissent dans le Paysage vu de la fenêtre. Mais les oranges de Matisse – influence fauve oblige – sont devenus des bruns sur la palette du disciple. Les nuances de brique et de terre cuite évoquent les matériaux de construction typiques de l’Afrique du Nord, tandis que les dessins de carreaux et les frises jaunes, bleues ou noires qui bordent les fenêtres en arc, en soulignent les spécificités architecturales tout en rappelant l’emploi décoratif de la céramique.